JACKSON B SMITH

Month: September, 2017

Cinq minutes [publication]

« Il est 23 h 35.
Dans deux semaines, il sera encore 23 h 35.
Dans un an, il sera 23 h 35.
Il nous faudra du temps… Beaucoup de temps. Beaucoup de temps pour comprendre ce qu’est une minute. Ce que sont une heure, un jour. Ce que sont cinq minutes. Est-ce que ces cinq minutes-ci vont durer aussi longtemps que ces cinq minutes-là ? »

Aujourd’hui paraissent deux fois « Cinq minutes » de Jackson B. Smith, jeune écrivain américain né en pleine canicule, à l’ombre d’un centre commercial en banlieue de New York.

Ses poèmes doivent autant au cadran de sa montre qu’à Frank O’Hara ou au « Éden, Éden, Éden » de Pierre Guyotat.

Pour les commander – quatre pages reliées à la machine à coudre – un euro la page – première édition limitée à trente exemplaires – en français ou en anglais –, une seule adresse : http://www.isti-mirant-stella.com/

21640931_1449820338398306_1622051409630359685_o

https://www.facebook.com/istimirantstella.section/

5 Minutes [publication]

“It is 4:30 p.m.
In two weeks, it will still be 4:30 p.m.
In one year, it will be 4:30 p.m.
It will take some time…a lot of time. A lot of time to understand what a minute is. What an hour, a day is. What five minutes is. Will these five minutes last as long as those five minutes?”

Today marks, twice, the publication of “Five Minutes” by Jackson B. Smith, a young American writer, born during a heatwave in the shadow of a suburban New York shopping mall.

His poems owe as much to the dial of his watch as they do to Frank O’Hara or to Pierre Guyotat’s “Éden, Éden, Éden”.

To order them—four pages, bound by sewing machine—one euro per page—first edition limited to thirty copies—in French or in English—there is only one address: http://www.isti-mirant-stella.com/

21993154_1449789005068106_5278691549273021809_o

https://www.facebook.com/istimirantstella.section/