JACKSON B SMITH

Sur Mouchette(s) [extrait]

Avant de finalement entrer dans le sujet du suicide de(s) Mouchette(s), je vais aller un peu plus loin avec ce lien entre l’absence de pensée et l’intelligence du geste de(s) Mouchette(s). Considérons la pensée en général. Quelle forme prend-elle ? Celle des mots, celle du langage. Et comment se traduit-elle pour se présenter au monde ? Dans la parole et avec la langue, la voix. Cependant, le personnage de Mouchette que l’on considère dans le livre, pour la plupart du récit, n’arrive pas à penser ni à parler et la Mouchette dans le film parle très peu et, souvent, ses expressions vides indiquent l’absence de pensée décrite par Bernanos. Enfin, presque tout ce qui se passe dans l’esprit de ce personnage (ou ces personnages) n’est que de l’émotion qui existe avant la pensée et donc tout ceci ne prend pas initialement la forme de langage et se traduit difficilement en mots, s’exprime difficilement par la parole. Or, il faut préciser que la difficulté avec laquelle le(s) Mouchette(s) arrive(nt) à penser et à parler n’est pas le simple résultat d’une faiblesse innée — c’est également le résultat de ses circonstances sociales, économiques et familiales, parmi autres, qui la privent de posséder le langage, de prendre la parole, de maîtriser sa langue. Elle est abusée par son père alcoolique quand elle essaie de parler, elle est critiquée par l’institutrice et ridiculisé par ses compagnes à l’école, elle est ignorée ou moquée par les garçons de son âge et elle est un objet de pitié pour les gens de son village à cause de sa pauvreté. Dans une interview de Michel Foucault qui date de 1977, il considère qu’« Entre chaque point d’un corps social, entre un homme et une femme, dans une famille, entre un maître et son élève, entre celui qui sait et celui qui ne sait pas, passent des relations de pouvoir qui ne sont pas la projection pure et simple du grand pouvoir souverain sur les individus ; elles sont plutôt le sol mobile et concret sur lequel il vient s’ancrer, les conditions de possibilité pour qu’il puisse fonctionner. » Dans le cas de(s) Mouchette(s), son incapacité de penser, de parler, d’être entendue n’est pas le simple résultat de sa pauvreté, ni de son père abusif, ni de sa mauvaise éducation, ni du milieu social car nulle cause qui figure sur cette liste n’est, comme dit Foucault, « la projection pure et simple du grand pouvoir souverain sur les individus » ; ces incapacités de(s) Mouchette(s) sont un résultat compliqué d’un réseau de rapports de pouvoir qui, ensemble, contrôlent et limitent la participation de Mouchette dans leurs champs de discours respectifs sans l’interruption de cette jeune fille insoumise. Le résultat, enfin, de ces limitations sur sa participation par la parole est une participation encore plus insoumise à travers son corps qui devient, pour Mouchette, son instrument langagier.

lipogram [h] excerpt

Arriving at work, Walter found any interrogative task impossible. Coworkers lacked identity, objects lacked definitions, spaces lacked context. And time. Did it ever posses any sense of direction, or was temporality always imaginary? Today, for Walter, it all seemed causeless, unexplainable.

All employees at EFG once wore name tags. Yet recent modifications in company policy, it would appear, led to a revision of rules regarding staff ID cards. Walter still wore one. Today nobody but Walter was wearing one. “Welcome to work, Walter” called out one unidentifiable coworker. “Congratulations, buddy” said a second. Previously, remembering names was one of Walter’s strong suits. Not today. In silence, Walter passed every coworker by. Receiving greeting after greeting from nameless faces, it was best to try to not make eye contact.

18 avril 2016

When he, would he wiki?

« Je vins, je vis, je vainquis » tweeta Julien César.

Le sénat retweeta.

À Zéla, les survivants de la légion romaine postèrent depuis leurs smartphones qu’ils furent en sécurité grâce à un widget que M. Zuckerberg venait d’introduire.

Dans tout le réseau romain, les internautes fiers et soulagés likèrent ce poste.

excerpt from A Commuter’s Requiem

Excerpt from a piece published here.

Screen Shot 2016-04-10 at 01.04.40

29 mar. 2016

1 x 1 crossword / grid not shown / progressively puzzling clues

1 across – first person singular subject

1 down – one, when in rome

alternatively (for the scientist)

1 across – the square root of negative one

1 down – atomic number 53, for short

or (in human geography)

1 across – suffix for a native of pakistan

1 down – abbreviation on berlusconi’s license plate

25 mar. 2016

 

Screen Shot 2016-03-25 at 01.09.16

 

Manny di Presso – March 2016 Demos

10 new songs

march 14, 2016

palindrome:

Screen Shot 2016-03-14 at 01.16.39

Fragment from a Work in Progress

The server places two half-pints of gueuze and a small dish of pretzels on a slatted wooden table.

Parallel jets of tiny bubbles travel up the ribbed walls of each glass, amassing at the surface into a generous head that arcs just above the brim. Printed on the side of the glasses, just below the foam, is a much cruder image of the very glass on which it is printed. The image is also filled with foaming gueuze. Below it, written in gothic script, is the word GUEUZE.

The two glasses collide before their owners take their first sips ; a puff of 6.0% alcohol foam falls to the table. A wasp lands beside the puff and inspects it for some time.

It is 3:06 p.m.

Screen Shot 2016-03-06 at 23.59.35
Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 73 other followers